SXSW : ce qu’il faut retenir de l’intervention d’Elon Musk

SXSW (South by Southwest) est une conférence rassemblant les mondes du cinéma, de la musique et de l’innovation en un seul événement. Elon Musk ne pouvait pas ne pas être là !

maxresdefault
@Youtube

Je fais une courte présentation d’Elon Musk, car beaucoup de français ne savent toujours pas de qui il s’agit : c’est un milliardaire américain d’origine sud-africaine. Il est le co-fondateur de Paypal (outil numérique avec lequel vous pouvez transférer de l’argent en ligne). Suite à la vente de cette entreprise, il fonda trois entreprises pour relever trois grands défis du XXIe siècle : l’exploration spatiale (SpaceX), les transports non-polluants (Tesla), et la production d’énergie renouvelable (Solar city). 15 ans après leurs lancements, ces entreprises sont toutes en bonne voie de réaliser de véritables révolutions dans leurs domaines. Concernant SpaceX, je vous invite à aller voir cette vidéo : Pourquoi SpaceX est révolutionnaire ?

 

Les évolutions de SpaceX

k8UAQ-5R0Go.jpg
@SpaceX

Les premières questions ont évidemment concerné SpaceX, et l’ambition renforcée depuis le lancement de Falcon Heavy de créer une colonie humaine sur Mars dans les prochaines années.

Pour Elon Musk, la priorité dans ce projet est de rendre les choses concrètes, de montrer aux gens (et aux investisseurs) que c’est possible : « Notre objectif, c’était de vous inspirer, et de vous faire croire, comme les gens à l’époque d’Apollo, que tout est possible ».

SpaceX se concentre donc actuellement sur le futur lanceur réutilisable BFR (Big F****** Rocket) qui devrait permettre la mise en orbite de l’ITS, le système de transport interplanétaire. Musk se veut optimiste : « Je pense qu’on pourra faire des vols courts dès 2019 ».

Elon Musk est également revenu sur les débuts de SpaceX : « J’ai empêché mes amis d’investir, parce que je ne voulais pas qu’ils perdent leur argent ».  2008 a été une année très difficile :  » – pourquoi vous faites ça ? – J’avais le choix, soit mettre tout dans une compagnie, soit diviser les investissements. Une compagnie c’est comme un enfant, lequel allez-vous choisir ? C’est impossible ».

SpaceX va développer un réseau de satellites qui permettra d’accéder à internet même dans les régions les plus reculées. Sur ce projet, il est en concurrence directe avec des entreprises comme Facebook, ou OneWeb.

Désormais en bonne passe de réussir son pari, Elon Musk appelle de ses voeux l’émergence de concurrents à SpaceX pour dynamiser l’exploration et la colonisation du système solaire.

 

Quelle colonie pour Mars ?

1506950203594-1506705224345-Screen-Shot-2017-09-29-at-13927-AM

Concernant la colonie elle-même, le milliardaire souligna la dangerosité du projet, en particulier pour les premiers arrivés. Mais les entrepreneurs auront aussi leur place, étant donné le nombre important d’infrastructures et de solutions à développer sur la planète rouge. Sans oublier que « Mars devra avoir des bars cools » !

Sur le futur gouvernement martien :  » – Quel est votre titre ?  – Empereur ? Ou Dieu-empereur….attention avec mon humour, tout le monde n’a pas le sens de l’ironie. Il faut une démocratie participative, pas représentative. Tout le monde vote sur tout. Il faut garder des lois courtes ».

Il rappela également la finalité de la création de bases loin de la Terre : « Il est probable qu’il y aura à nouveau un âge sombre, peut-être une troisième guerre mondiale. C’est pourquoi il faut qu’il y ait une base indépendante sur Mars, mais aussi sur la Lune. Je ne dis pas que ça arrivera demain, mais sur le long terme c’est un schéma que l’on peut être amené à reproduire ».

Les autres projets d’Elon Musk : « It won’t be boring »

tunnel-anti-embouteillages2-738x515
@BoringCompany

« Boring company, c’est 2% de mon temps, mais 20% de mes tweets ». Le milliardaire s’est largement étendu sur sa nouvelle aventure, The Boring Company (appréciez le jeu de mot…), une compagnie de forage de tunnels. « Boring company, ça a commencé comme une blague. On s’était dit que le nom serait marrant ». Il semblerait qu’Elon Musk ait conseillé à beaucoup de monde de se lancer dans ce business. Mais vu que personne ne l’a fait, il s’est dit qu’il fallait y aller soi-même.

La foreuse semble avoir été livrée avec beaucoup de retard. Ils l’ont appelé « Godot », lorsqu’elle est finalement arrivée…

Elon Musk s’est aussi prononcé sur son entreprise NeuroLink, dont l’objectif est de créer une interface directe entre l’homme et la machine, et d’améliorer nos capacités cérébrales. Cette initiative vise à faire de l’homme l’égal de l’IA, qui se développe à une vitesse défiant tous les pronostics. A ce sujet, Musk a exprimé ses réserves concernant l’IA : « c’est vraiment dangereux pour le public. Il faut être en mesure d’expérimenter en sécurité. C’est beaucoup plus dangereux que les bombes nucléaires. On ne permettrait pas à des entreprises privées de développer des bombes nucléaires, c’est fou ».

 

Vivement la suite !

 

Vivien Destro

P.S : La vidéo intégrale en anglais ci-dessous 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s