Falcon 9 Block 5 : quels changements ?

Depuis le 27 février, les tests ont commencé pour la dernière version de la Falcon 9. Quels sont les modifications ? Quels sont les enjeux ?

Block5-1170x709.jpg
@Nasaspaceflight.com

Falcon 9 : un lanceur de rupture ?

Nous sommes tous d’accord : les performances de SpaceX sont impressionnantes. Depuis le 21 décembre 2015, l’entreprise d’Elon Musk récupère régulièrement le premier étage de ses lanceurs…et les réutilise ! Le 30 mars 2017, un lanceur précédemment utilisé permit pour la première fois la mise en orbite d’un satellite (SES-10).

Depuis lors, le rythme des lancements s’accélère, et de plus en plus d’entreprises font confiance à SpaceX pour la mise en orbite de leurs satellites. Il faut dire que le prix est plutôt compétitif : environ 62 millions de dollars (90 millions pour Ariane 5).

Mais pour autant, SpaceX n’a pas encore gagné la bataille de la réutilisation. Car la remise en condition de vol est longue et difficile, et les coûts associés doivent être encore réduits. La navette spatiale américaine était réutilisable, mais elle n’était pas rentable économiquement.

 

Le défi de la réutilisation

falcon9.jpg
@reddit.com

C’est tout l’enjeu de Falcon9 block 5. L’objectif à terme serait de pouvoir utiliser le lanceur jusqu’à 10 fois avec un minimum de maintenance, et jusqu’à 100 fois durant le cycle de vie.

Tout d’abord, F9B5 sera équipée de nouvelles protections thermiques. Il faut dire que le lanceur subit des contraintes extrêmement fortes durant le processus de retour. L’arrière du lanceur, ainsi que certaines parties abritant les propulseurs de guidage et les câblages ont été recouvert d’un nouveau matériau, appelé Pyron. Celui-ci ne se désagrège pas sous l’effet de la chaleur, évitant ainsi d’avoir à le remplacer pour un autre vol.

De même, le carénage du lanceur sera désormais protégé par de l’inconel, un alliage ultra-résistant à la chaleur, et qui lui aussi n’aura pas à être vérifié après chaque vol.

Les grilles de guidage, que vous pouvez voir déployées en haut du premier étage lorsqu’il revient sur Terre, seront désormais en titanium, et non plus en aluminium.

F9B5 utilisera les moteurs Merlin 1D, la version la plus poussée développée par SpaceX.

 

Vers les vols habités

Cette dernière version de Falcon 9 devrait permettre aux Etats-Unis de pouvoir enfin disposer d’un accès à l’espace autonome pour leurs vols habités. Depuis 2013, la NASA doit passer par la Russie. On peut imaginer les problèmes que cela peut représenter vis-à-vis de leur diplomatie…Parallèlement, Boeing et la NASA peinent à développer les transports de demain. Il s’agit d’une véritable aubaine pour SpaceX, dont le développement rapide a su profiter d’un soutien important de la NASA et de l’Air Force en terme de contrats.

F9B5 devrait permettre à SpaceX d’obtenir les certifications nécessaires par la NASA pour les vols habités.

s2zGP4L.png
@Zlsa
Publicités

Une réflexion sur “Falcon 9 Block 5 : quels changements ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s